STMicroelectronics cherche une relance

0

Article de 6 pages sur ee-times, qui pointe la capacité à rebondir sur le fond, et les carences historiques de l’équipe Bozotti/Ferro :

  • Jessica Lipsky, éditrice associée d’EE-times : “A 64 ans, Bozotti a été CEO [de STmicroelectronics] depuis mars 2005, et se retrouve l’objet de critiques pour son leadership. […] ST a censément une liste restreinte de candidats pour remplacer Bozotti, mais n’a répondu à aucune question concernant un remplacement.”
  • Handel Jones, PDG d’International Business Solutions : “ST était aussi grand que [Texas Instruments] en 2010. Si [l’ancien PDG Pasquale] Pistorio était toujours dans la boucle, ils seraient plus grands que TI aujourd’hui. C’est impressionnant l’effet qu’un bon meneur peut avoir.”
  • G. Dan Hutchenson, PDG de VLSI Research “ST est de fait une histoire réellement triste. Dans les années 90, ils étaient la star en Europe. NXP tombait en morceaux. Infineon était en pagaille. Et maintenant, ST est en quelque sorte à la dérive”
  • Handel Jones, PDG d’International Business Solutions estime que, pour le marché automobile, ST doit faire mieux que vendre seulement des composants. “Ils ont besoin de vendre des solutions au niveau application, fournir des modules – Bosch le fait, et il en résulterait une valeur bien plus grande. […] ST a toutes les bonnes aptitudes pour devenir encore plus présent dans l’automobile, mais ils doivent changer comment ils s’interfacent avec les clients automobile hors Europe. [… Alors que ST a un bon budget R&D en sus de très bonnes technologies et ingénieurs, la compagnie] n’a pas amené efficacement la technologie sur le marché.”
  • Jim McGregor, Tirias Research : “ST est définitivement un survivant – ils ne sont pas nécessairement présents dans les domaines à forte croissance ou fort [volume], mais ils ont du potentiel…”
  • Tom Starnes, Objective Analysis estime que ST s’est extrait de la fièvre des fusions-acquisitions dans les années 80.

    La conclusion est explicite : les atouts sont là, mais pas de ‘revival’ solide sans leader à la hauteur de la tâche.
juin 15, 2016 |

Les commentaires sont fermés.